animaux protégés

Fouine, putois, belette, hermine :

 

Heureusement le nombre de ces petits carnivores est en hausse. Ceci contribue pour une grande partie à la destruction des rats et des souris. Il est dommage que pour eux, une proie est une proie, et de ce fait, ils peuvent visiter nos poulaillier.

Nous essayons de déterminer de quel animal il s’agit et nous déciderons ensemble par quel moyen les faire retourner à leur nature pour chercher leur nourriture.

 

Loir, lerot et muscardin :

 

On retrouve généralement ces rongeurs dans la nature, mais dû à la disparition de leur biotope naturel, on les voit de plus en plus dans les habitations. Ils s’occasionnent en général pas de dégâts fort graves.

C’est souvent les excréments qui dérangent par leurs odeurs et le bruit lassent quand ils jouent ou courent dans les greniers qui nous escapèrent. Nous prenons soin pour que ces petits invités non désirés ne reviennent plus chez nous, et ceci de manière amicale.